TALVIN SINGH The world is sound : Là où il y a du silence, il y a du son

Un mix de tradition et de modernité
Talvin Singh est un artiste né à Londres en 1970 et de parents originaires de Jaipur en Inde.
Alors qu’il est londonien, il est élevé en Inde où il est formé dès le plus jeune âge aux tablas. De retour en Grande-Bretagne quand il a une vingtaine d’années, il se fait vite remarquer par ses collaborations avec des artistes de renom tels Siouxsie and the Banshees, Björk, Bill Laswell, Massive Attack et tant d’autres…

Talvin Singh

C’est une personnalité se plaçant dans la lignée d’artistes comme Ravi Shankar qui, auparavant, comme lui, ont tenté de rapprocher les cultures orientales et occidentales. C’est ainsi qu’il sortit un album en 2000 avec les musiciens marocains de musique Sufi de Jajouka. Il a su allier la complexité des rythmes de la tradition indienne aux sons digitaux jungle et de musique électronique en passant par la musique japonaise.
En même temps, il sait remixer des musiques « classiques » comme l’œuvre pour piano de Craig Armstrong avec le titre « Weather storm » repris par Massive Attack en y intégrant des cordes.
Talvin Singh est pour moi un réel compositeur qui fait de merveilleuses collaborations ; ce qui lui aura valu de se produire avec la formation Sangat avec l’album « Songs from the inner world » à la Basilique Saint Denis à Paris en 2004 et d’être invité au festival de jazz de Montreux en Suisse en 2006, avec le trompettiste français Eric Truffaz et le collectif électro Murcof.

Comme il le dit lui même : « Music shouldn’t have boundaries« .

Si cet article vous a plu, je vous propose de découvrir le parcours de Saskia Olde Wolbers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.